SHIATSU

Le Shiatsu est une technique énergétique et corporelle japonaise de massage par pression, basée sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise, également connues en France à travers l’acupuncture.

 

La médecine traditionnelle chinoise enseigne que  l’énergie vitale circule dans le corps humain via un circuit de canaux énergétiques appelés « méridiens ». Chacun des douze méridiens principaux est associé aux fonctions d’un organe (ou d’un viscère) et à des caractéristiques psychologiques.

 

Le stress physique et psychologique, ainsi que des facteurs externes, peuvent perturber la libre circulation de l’énergie vitale. Cette stagnation énergétique peut, à son tour, entraîner ou aggraver des tensions physiques ou psychologiques. C’est le cercle vicieux de la perte de l’état d’équilibre.

 

En dénouant les tensions corporelles et les blocages accumulés dans les méridiens, le Shiatsu les empêche de s’installer et de donner lieu à la maladie. La personne recouvre le potentiel « immunitaire » qui lui est propre, et est mieux à même de régler ses problèmes.  Ainsi, le Shiatsu peut jouer un rôle important dans la prévention de la maladie physique et la gestion de la tension psychologique.

 

Celui qui reçoit une séance de Shiatsu ne subit pas passivement un soin. Au contraire, le Shiatsu lui permet de participer activement à la recherche de sa propre harmonie.

 

 

Déroulement d’une séance

 

Une séance se déroule différemment selon l’objectif du receveur. Si l’objectif est un travail de détente globale, le praticien fera un soin d’harmonisation générale. Dans ce cas, le travail en shiatsu se fait sur un receveur habillé. Quelques questions sont posées en début de séance.

 

Si la personne a un objectif spécifique, la première séance commence par un entretien détaillé sur  l’état de santé actuel, les tensions psychologiques et le passé médical du receveur. Ensuite, le praticien effectue une harmonisation générale suivie par un travail spécifique (étirements, harmonisation de trajets des méridiens) en fonction de la problématique amenée par le receveur. La séance sera éventuellement complétée par la stimulation de quelques points d’acupuncture, manuellement ou par moxibustion (technique appartenant à la médicine traditionnelle chinoise qui consiste en l’utilisation de la chaleur pour stimuler les points). Pour des raisons pratiques, le receveur est alors en sous-vêtements.

 

Contre-indications

 

La contre-indication principale est la phlébite.

Les personnes malades du cancer et les femmes enceintes doivent consulter des praticiens spécialement formés.

Le Shiatsu n’a pas d’intérêt pour les enfants en dessous de 7 ans.

Fréquence des séances

Dans un premier temps il est conseillé de faire trois séances avec une ou deux semaines d’intervalle pour ré-établir un équilibre énergétique de fond. Ensuite des séances plus espacées (toutes les six semaines, ou à chaque changement de saison, par exemple) aideront à entretenir cet équilibre et à continuer à travailler en douceur sur des problématiques spécifiques.

Statut

 

Au Japon, le Shiatsu est officiellement reconnu comme « thérapeutique » par le Ministère de la Santé qui le définit en 1955 comme suit : « Le Shiatsu est une forme de manipulation qui utilise les pouces et les paumes des mains, sans aucun instrument mécanique ou autre, qui applique une pression sur la peau humaine, pour corriger le mauvais fonctionnement interne, favoriser et maintenir la santé et traiter les maladies spécifiques ».

 

Le Shiatsu est une médecine non conventionnelle, dans le sens de la résolution A4-0075/97 du parlement européen. Il ne doit en aucun cas se substituer à une visite chez un médecin.

 

J'adhère au code de déontologie de l'Institut Francais de Shiatsu :
http://www.shiatsu-institut.fr/shiatsu_formation/shiatsu_formation_deontologie.html

to top

 

14/03/2018